MODESTIE

Il n’y a pas de projet modeste 

 

En matière d’architecture il n’y a pas de projet modeste.

C’est tellement difficile de faire de l’architecture.

Pour bâtir, il faut de la patiente, de l’enthousiasme, de l’humilité, de l’ambition…

 

Certaines «œuvres» semblent si extravagantes, si dérisoires, si décalées, si peu signifiantes, si peu valables, si peu utiles, si provisoires… Démontons la tour Eiffel.

 

Faire un projet d’architecture, c’est chercher la mesure de chaque chose afin d’en trouver la dimension pour la manifester dans une nouvelle présence…

La proportion (rapport des dimensions entre elles...), la confrontation de nos tracés avec les traces de nos prédécesseurs, la critique des œuvres magistrales, semblent avoir disparu dans le reality show du futur immédiat de la mode...

Il n’en est rien, l’architecture vient de commencer. Elle est moins visible, c’est tout.

 

L’ « architecture sans architectes », c’est à dire l’architecture vernaculaire, ainsi que toutes les manifestations de l’intelligence humaine pour modifier un lieu, rationaliser la structure d’un abri…etc, sont une source d’inspiration inépuisable, pour les architectes bien sûr.

Laurent Tournié

Toulouse, 15 août 2011